Skip to content

LiveWorkPlay Honoured with National Supported Employment Award at Canadian Association for Supported Employment Conference (September 28, 2021)

The Canadian Association for Supported Employment (CASE) Wiltshire Award of Excellence in Supported Employment recognizes outstanding individuals or agencies that have made significant contributions to the promotion of full citizenship and personal capacity for Canadians with disabilities through the facilitation of increased labour market participation and outcomes. This award is named for the original recipient, Sean Wiltshire of Newfoundland and Labrador, a supported employment champion who has received multiple awards in Canada and abroad for his work over the past 30 years. Presented annually at the CASE conference, the winner is chosen by a volunteer awards panel, and is based on five equally weighted criteria:

  • visibility as a best practices role model in supported employment
  • evidence of accomplishments in advancing labour market participation through replicable processes
  • evidence that the local community has benefited from the work of the agency in ways that extend beyond the labour market
  • demonstrated excellence in minimizing barriers to employment
  • promotion of full inclusion and citizenship through increased labour market participation of persons with disabilities.

Congratulations to the 2021 recipient of the CASE Wiltshire Award for Excellent in Supported Employment: LiveWorkPlay!

Below, in English [click her for audio] and French [cliquez ici pour l’audio], please find the unofficial transcript of the award ceremony interview!

Please introduce yourself and tell us how long you’ve been with the LiveWorkPlay organization, and the work that you do.

Thank you so much, my name is Keenan Wellar and along with Julie Kingstone, it has been my privilege to serve as an original member of the leadership team, and specifically as Co-Leader and Director of Communications for LiveWorkPlay, since 1997. It is in that capacity that I’m honoured to be here today representing our staff of 25 and more than 150 volunteers who support our charitable organization, and I’m very pleased to be speaking to you today as part of this amazing national conference and awards ceremony.

Tell us about a time that stands out as a defining moment for LiveWorkPlay in the development of employment supports for people with intellectual disabilities and autistic persons.

In the context of the Wiltshire Award, I will say that back in 2014 the decision of our board of directors and executive team to invest in employer partnerships by creating a full-time director position was a defining moment. We had to be extremely creative with our own reserves and a combination of funders including United Way East Ontario and the Ottawa Community Foundation to get the concept off the ground, and also successfully joining the provincial employment system. After working for more than 5 years with the community team, Jen Soucy took the ball as our first employment director and ran with it for 6 years before making a handoff to Anna Nelson and the rest of our employment staff in 2021. It would have been a logical decision to shut down our employment supports more than a decade ago when we were struggling to finance them, but instead we leaned into the wind, built our private and public sector relationships with pragmatic idealism, and now here we are!

In what ways has taking that risk paid off in positive impact for the people you support, your employment partners, and the community?

To pick one key example, we were able to develop our federal employment strategy group, which includes both current and retired federal public servants, and to co-create with them a specific strategy for onboarding and supporting people with intellectual disabilities and autistic persons, and this has resulted in the truly historic hiring of more than 100 federal workers, as documented in our 2020 case study. Perhaps most significantly, 12 of those jobs are now permanent indeterminate positions, and we expect this to be a growing and continuing trend. This is truly life changing not only for those employees who have good jobs, but also for the 35+ government departments that have taken real steps in walking the walk of inclusive employment.

What is one piece of advice that you would give your younger self?

I am pleased to serve as a mentor to Carleton University students and it would be the same key advice I always raise with them, which is that workplace culture, especially over the long term, is probably going to prove more important to your job and life satisfaction than you would ever imagine – the value of being a part of a collaborative team is difficult to appreciate until you’ve experienced it or gone without it, and it’s worth the journey to find a supportive workplace and to help build it. We all have bills to pay but spending decades in any type of work where you aren’t happy to face the day with the members of your team is not good for your mental or physical health. Workplace culture truly matters, and that’s why diversity and inclusion efforts have an authentic impact on all employees.

What improvements like to see for the employment journey of people experiencing disability?

We need a stronger focus and better data – local, provincial, and national – so we can understand the different types and degrees of barriers experienced by different populations. Currently we let our entire society off the hook for social responsibility when we talk so frequently about disability as one group of people. It is many groups of people and we need transparency about who is being served by our employment supports systems and how well it is working or not working for them. In other countries such as Spain, and really throughout the European continent, they have done this work and this has allowed them to develop more effective strategies and targets, and monitoring of outcomes. We must make sure inclusive employment is about real jobs, and not just vague policies without results and accountability. If you aren’t deliberately including, you are accidentally excluding.

What advice would you give to an organization who is thinking about becoming more inclusive?

The simple answer – and we’ve heard this not only from our own employment partners but it’s a theme you’ll hear verified and reinforced at every CASE conference – it will make your workplace better and stronger for all employees. One of our earliest private sector employment champions Vaughn McKinney was the first to say more than 10 years ago that they became a better company both internally with their employees, and externally with their customers, because of their acquired expertise and experience with workplace inclusion.

How does it feel to be receiving an award from a national organization that celebrates your work within the community?

It’s a real honour because it was only possible thanks to so many employers as well as volunteers on our employment task force and federal employment strategy group who believed that change was possible and that LiveWorkPlay could help make it happen. Our employment supports have always been precariously financed and we’re really proud of the collective persistence of our employment team that was fueled by social justice and the pursuit of labour market fairness; and of course, doing right for businesses, their communities, and their customers. That a local organization with an assets based approach to community development has been a positive influence on supported employment across the country is humbling and motivating, and we greatly appreciate all the support from the Canadian Association for Supported Employment and its members.


Prix d’excellence Wiltshire en matière de soutien à l’emploi

OBJECTIF

Ce prix honore des dirigeants communautaires (personnes ou organismes) qui ont contribué à augmenter la participation des Canadiens ensituation de handicap au marché du travail.

ADMISSIBILITÉ

Les candidats pour ce prix doivent répondre aux exigences suivantes :

•Être une personne ou un organisme engagé dans la prestation de services d’emploi

•Avoir fait preuve d’excellence dans la réduction des obstacles à l’emploi

•Faire la promotion de l’intégration et de la citoyenneté à part entière par une participation accrue au marché du travail

Félicitations au récipiendaire 2021 : VivreTravaillerJouer!

Veuillez-vous présenter et nous dire depuis combien de temps vous faites partie de l’organisation VivreTravaillerJouer et le travail que vous faites.

Merci beaucoup, je m’appelle Keenan Wellar et avec Julie Kingstone, j’ai eu le
privilège de servir en tant que membre original de l’équipe de direction, et plus
précisément en tant que co-leader et directeur des communications pour
VivreTravaillerJouer, depuis 1997. C’est en cette qualité que je suis honoré d’être ici aujourd’hui pour représenter notre personnel de 25 et plus de 150 bénévoles qui soutiennent notre organisme de bienfaisance, et je suis très heureux de vous parler aujourd’hui dans le cadre de cette incroyable conférence nationale et cérémonie de remise des prix.

Parlez-nous d’une époque qui se démarque comme un moment déterminant pour VivreTravaillerJouer dans le développement de soutiens à l’emploi pour les
personnes ayant une déficience intellectuelle et les personnes autistes.

Dans le cadre du Wiltshire Award, je dirais qu’en 2014, la décision de notre conseil d’administration et de notre équipe de direction d’investir dans des partenariats avec les employeurs en créant un poste de directeur à temps plein a été un moment décisif. Nous avons dû être extrêmement créatifs avec nos propres réserves et une combinaison de bailleurs de fonds, dont Centraide Est de l’Ontario et la Fondation communautaire d’Ottawa, pour lancer le concept avant de rejoindre avec succès le système d’emploi provincial des années plus tard. Après avoir travaillé pendant plus de 5 ans avec l’équipe communautaire, Jen Soucy a pris la charge en tant que notre première directrice de l’emploi et a persévéré pendant 6 ans avant de transférer la responsabilité à Anna Nelson et au reste de notre personnel de l’emploi en 2021. Cela aurait été une décision logique de fermer nos soutiens à l’emploi il y a plus d’une décennie lorsque nous luttions pour les financer, mais au lieu de cela, nous nous sommes penchés sur le vent, avons construit nos relations avec les secteurs privé et public avec un idéalisme pragmatique, et maintenant nous y sommes!

En quoi la prise de ce risque a-t-elle été bénéfique pour les personnes que vous
soutenez, vos partenaires d’emploi et la communauté?

Pour prendre un exemple clé, nous avons pu développer notre groupe fédéral de stratégie d’emploi, qui comprend à la fois des fonctionnaires fédéraux actuels et retraités, et co-créer avec eux une stratégie spécifique pour l’intégration et le soutien des personnes ayant une déficience intellectuelle et des personnes autistes, et cela a entraîné l’embauche véritablement historique de plus de 100 travailleurs fédéraux, comme le montre notre étude de cas de 2020. Peut-être plus important encore, 12 de ces emplois sont maintenant des postes permanents à durée indéterminée, et nous nous attendons à ce que ce soit une tendance croissante et continue. Cela change vraiment la vie non seulement des employés qui ont de bons emplois, mais aussi des plus de 35 ministères gouvernementaux qui ont pris de réelles mesures pour s’engager sur la voie de l’emploi inclusif.

Si vous pouviez remonter le temps, quels conseils donneriez-vous à Keenan en tant que jeune adulte?

Je suis heureux de servir de mentor aux étudiants de l’Université Carleton et ce
serait le même conseil clé que je leur donne toujours, à savoir que la culture du
milieu de travail, en particulier à long terme, va probablement s’avérer plus
importante pour votre satisfaction au travail et à la vie que vous ne l’auriez jamais imaginé – la valeur de faire partie d’une équipe collaborative est difficile à apprécier jusqu’à ce que vous l’ayez vécue ou sans elle, et cela vaut la peine de trouver un lieu de travail favorable et d’aider à le construire. Nous avons tous des factures à payer, mais passer des décennies dans n’importe quel type de travail où vous n’êtes pas heureux de faire face à la journée avec les membres de votre équipe n’est pas bon pour votre santé mentale ni physique. La culture du lieu de travail est vraiment importante, et c’est pourquoi les efforts de diversité et d’inclusion ont un impact réel sur tous les employés.

Quelles améliorations aimeriez-vous voir pour le parcours professionnel des
personnes en situation de handicap?

Nous avons besoin d’une concentration plus forte et de meilleures données –
locales, provinciales et nationales – afin que nous puissions comprendre les
différents types et degrés d’obstacles rencontrés par différentes populations.
Actuellement, nous laissons toute notre société se dégager de sa responsabilité
sociale lorsque nous parlons si souvent du handicap en tant que groupe de
personnes. Il s’agit de nombreux groupes de personnes et nous avons besoin de transparence quant à savoir qui est servi par nos systèmes de soutien à l’emploi et dans quelle mesure cela fonctionne ou ne fonctionne pas pour eux. Dans d’autres pays comme l’Espagne, ils ont effectué ce travail et cela leur a permis de développer des stratégies et des objectifs plus efficaces, ainsi qu’un suivi des résultats. Nous devons nous assurer que l’emploi inclusif concerne de vrais emplois, et pas seulement des politiques vagues sans résultats et sans responsabilité. Si vous n’incluez pas délibérément, vous excluez accidentellement.

Quels conseils donneriez-vous à une organisation qui envisage de devenir plus
inclusive?

La réponse simple – et nous l’avons entendu non seulement de nos propres
partenaires de l’emploi, mais c’est un thème vérifié et renforcé que vous entendrez à chaque conférence ACSE – cela rendra votre lieu de travail meilleur et plus fort pour tous les employés. L’un de nos premiers champions de l’emploi dans le secteur privé, Vaughn McKinney, a été le premier à dire il y a plus de 10 ans qu’ils sont devenus une meilleure entreprise à la fois à l’interne avec leurs employés et à l’externe avec leurs clients, en raison de leur expertise et de leurs expériences acquises en matière d’inclusion au travail.

Qu’est-ce que ça fait de recevoir un prix d’un organisme national qui célèbre votre travail au sein de la communauté ?

C’est un véritable honneur car cela n’a été possible que grâce à tant d’employeurs ainsi que de bénévoles de notre groupe de travail sur l’emploi et de notre groupe fédéral de stratégie pour l’emploi qui croyaient que le changement était possible et que VivreTravaillerJouer pouvait aider à y arriver. Nos soutiens à l’emploi ont toujours été financés de manière précaire et étaient vraiment fiers de la persévérance collective de notre équipe d’emploi qui était alimentée par la justice sociale et la poursuite de l’équité du marché du travail; et bien sûr, faire ce qu’il faut pour les entreprises, leurs communautés et leurs clients. Qu’une organisation locale avec une approche basée sur les actifs pour le développement communautaire ait exercé une influence positive sur l’emploi assisté à travers le pays est une leçon d’humilité et de motivation, et nous apprécions grandement tout le soutien de l’Association canadienne de soutien à l’emploi.

English Français